Pin
Send
Share
Send


Mot calamité vient du langue Latin: calamĭtas. Le concept est utilisé pour désigner un désastre ou un catastrophe Cela affecte un grand nombre d'individus.

Par exemple: «Le tremblement de terre de l'année dernière a été une calamité: il y a eu des centaines de morts et de nombreuses familles ont perdu leur maison», "Si l'entreprise ferme ses portes, ce sera une calamité pour l'ensemble ville, «Nous n'avons pas eu d'électricité depuis cinq jours! C'est une calamité! ".

Le idée de calamité est généralement liée à un événement tragique ou très négatif . Supposons un tsunami dévaste une île, faisant de nombreux blessés et morts et détruisant les infrastructures locales. On peut dire que ce phénomène naturel est une calamité ou qu’il a provoqué une calamité dans la population insulaire.

Parfois, le terme calamité est utilisé pour mentionner une situation qui provoque une certaine la douleur , angoisse ou inconfort , sans devenir une tragédie. Si le Club sportif de San Vicente perd 8 à 0 avec lui Deportivo La Carolina , footballeurs et supporters de équipe Le perdant peut considérer le résultat comme une calamité. Ce malaise, cependant, ne peut être comparé aux souffrances que vivent les victimes d’une véritable tragédie.

Il est important de noter que le malheur, la l'adversité et le malheur que représente ce concept peut affecter à la fois un groupe d’êtres vivants (allant de quelques communautés à des communautés entières) et un seul en particulier. Par exemple, nous pouvons dire que "Le tsunami a représenté une véritable calamité pour tout le pays"mais aussi que "Cet enfant n'a vu que des abus et des calamités au cours de sa courte vie".

La calamité, enfin, peut se référer à un sujet qui est maladroit, inepte ou ennuyeux : «Vous êtes une calamité! Encore une fois, vous avez oublié d'assister à la réunion avec les responsables », "Ce serveur est une calamité, il a confondu tous les plats et les a ramenés froids", "Aujourd'hui, je suis une calamité, je ferais mieux de faire la sieste".

Continuant avec l'étymologie du terme calamité, nous savons qu'il dérive du latin calamitas, calamitatis, dont le sens est "dommage, coup, fléau". Précisément, ces mots avec lesquels nous pouvons définir l'original sont étroitement liés au sens que nous donnons actuellement au concept, au sens figuré: un malheur qui ruine la vie de quelqu'un peut aussi être compris comme un malheur. coup ou un fléau qui lui donne la vie, quelque chose de terrible qui lui cause une dommage Très profond et irréparable.

La racine du terme latin est * Kel-2, d'origine indo-européenne et a la connotation de "beat, cut". D'autres mots latins qui le partagent sont Gladius, qui peut être traduit par "épée", et incolumis, "intact, sain et sauf, sans danger"; de la première dérive glaïeul et gladiateur, et à partir de la seconde nous avons obtenu comprend moi.

Si nous remontons à l'époque où les peuples italiques (latin, parapluies, oscos) utilisaient vraiment le mot calamitas, l'histoire de son évolution et de sa signification devient beaucoup plus claire. Il s'avère que ces communautés, en période de récolte, ont dû investir beaucoup de temps dans la tâche appelée battage, qui consiste à séparer le blé récolté du blé calamusc'est-à-dire la "paille" ou le "canne ".

A cette époque, puisque la Méditerranée est normale les vents qui soufflent vers le nord au moment des récoltes, il arrivait parfois que le blé se mélange à nouveau avec le calamus, absolument inutile pour la récolte. Une telle situation constituait une véritable calamité puisque les fruits du battage avaient disparu et qu'il était nécessaire de refaire le travail. Si nous prenons en compte le fait que, même aujourd’hui, une mauvaise récolte peut mettre l’économie en péril, il va sans dire que les conséquences à l’époque du vieil empire n’ont pas été particulièrement légères.

Pin
Send
Share
Send